30 déc. 2013

Les 5 petits bonheurs de la semaine #2

Rien à voir avec le sujet mais j'aime bien cette photo prise à Barcelone



Sur une idée originale de la Fiancée du Panda,et pour répandre des ondes positives all over the web, voici les 5 petits bonheurs de la semaine écoulée. De quoi bien commencer la semaine qui arrive !


Petit bonheur n°1 : Reprendre le chemin de la lecture. Après des mois (ou des années ?) à ne lire que des blogs, des articles de magazine, ressentir le besoin de lire des choses joliment écrites, de se laisser emporter par une histoire au point de ne pas vouloir en arrêter la lecture. Et c'est avec le livre du romancier américain Ian Levinson "les tribulations d'un précaire" que j'ai repris ce doux chemin. Ian y relate sa propre expérience : l'enchaînement de "petits boulots", la précarité, les humiliations, sa lutte pour la survie. Un roman social qui dépeint notre monde occidental crûment mais toujours avec une certaine ironie, en somme "Les Temps Modernes" au XXIème siècle.

Petit bonheur n°2 : Faire sa liste de bonnes résolutions pour 2014. J'adore les listes ! J'ai l'impression de m'organiser, d'avancer. C'est la rubrique des petits bonheurs, je ne parlerai donc pas ici de la phase pathétique où je relis la liste en vue d'y rayer toutes les choses déjà faites et où le stylo reste désespérément en l'air ... Oui, je fais mes listes sur papier mais j'ai aussi plein de post-it de toutes les couleurs sur le bureau de l'ordi. Et j'ai aussi tenté cet outil génial d'organisation puis j'ai abandonné tellement j'y passais trop de temps à organiser le type de listes, à fixer des dates d'échéances, etc. Je ne suis pas assez disciplinée pour m'y restreindre, mais je vous le recommande si vous ne connaissez pas encore.

Petit bonheur n°3 :Retourner au Loir dans la Théière. Cela fait des années que je n'y avais pas mis les pieds. Le lieu m'a paru avoir bien vieilli et être un peu dépassé mais la cuisine y est toujours aussi bonne et bon marché (très bonne tarte au potiron et bleu d’Auvergne !). Et en plus, j'ai su résisté à la fameuse tarte au citron !  

Petit bonheur n°4 : Festoyer à Noël sans penser à son taux de cholestérol ni à son taux de sucre dans le sang, juste profiter ! Et on aura bien le temps de se mettre aux légumes et thé verts.
 
Petit bonheur n°5 : Un peu en retard mais j'ai quand même réussi à boucler ce 2ème épisode des "5 petits bonheurs". C'est toujours le début qui est difficile, le temps d'imprimer une certaine habitude, et ce sera bientôt un réflexe !

A la semaine prochaine ! 


Pour une peau et ferme tonique, suivez So Beau à Paris sur Facebook                       

28 déc. 2013

Expo : Philippe Parreno au Palais de Tokyo, une expérience fascinante !




C'est une expérience déroutante, envoûtante que propose le Palais de Tokyo jusqu'au 12 janvier. L'artiste plasticien Philippe Parreno y a investi l'espace avec des œuvres protéiformes (vidéos, dessins, musique, robots, objets, ...). Vous y croiserez des pianos qui jouent Stravinski tout seuls, de la neige, Marilyn Monroe, Zidane, une fillette (une vraie, vivante et en mouvement) qui vous demandera quel est le rapport entre le signe et la mélancolie. 

En général, je ne suis pas hyper réceptive aux installations des artistes plasticiens. Mais cette fois, j'ai été séduite. J'ai aimé le côté "surprise" : vous entrez dans une salle plongée dans un noir quasi-complet puis une lumière aveuglante vous fait découvrir d'une autre manière ce qui vous entoure. Vous poussez une bibliothèque et une nouvelle salle se découvre. J'ai aimé m'avancer dans les entrailles du Palais de Tokyo, en m'y perdant un peu. Le charme du béton brut, des néons qui clignotent, l'impression de vivre quelque chose d'unique. J'ai aimé l'occupation de l'espace par ces installations parfois perdues dans le grand vide, parfois confinées.
 

Et puis dans ce type d'expo, il est toujours un spectacle supplémentaire à celui des œuvres exposées : celui du visiteur au regard mi-amusé, mi-contemplatif.

Comptez deux heures pour la visite. Prenez le temps de déambuler, de revenir en arrière et de revoir telle installation, d'observer le comportement des autres visiteurs. Et puis une fois que vous en serez sorti, ça continuera encore à trottiner dans votre tête ...

Quelques clichés ci-dessous qui rendent assez peu compte de l'expérience à vivre mais qui, je l'espère, vous intrigueront et vous inciteront à courir au Palais de Tokyo. Allez, filez !

27 déc. 2013

22 déc. 2013

Les 5 petits bonheurs de la semaine #1

Sur une idée originale de la Fiancée du Panda,et pour répandre des ondes positives all over the web, je me lance aussi dans cette compilation ludique. Le principe est simple : se poser, réfléchir à la semaine qui vient de s'écouler et y trouver 5 petits bonheurs à partager. De quoi bien commencer la semaine qui arrive !

5 petits bonheurs #1



Petit bonheur n°1 : Profiter d'un après-midi à la maison pour revoir la délicieuse Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé. Un film du génial Blake Edwards, la ville de New York pour décor, la grâce d'Audrey Hepburn habillée par Hubert de Givenchy : magique !

Petit bonheur n°2 : Concocter un plat aux accents asiatiques pour prolonger mon séjour récent au Sri Lanka. Lait de coco, gingembre frais, piment, curcuma, ail, feuilles de kaffir : miam !

Petit bonheur n°3 : Renouer contact avec une amie d'enfance un peu perdue de vue. Le temps qui passe, les distances, toussa toussa ... Merci Facebook !
 
Petit bonheur n°4 : S'émerveiller encore et toujours en découvrant au détour d'un angle de rue la Tour Eiffel. J'ai beau être une "vraie" parisienne, je ne me lasse pas de cette vision. Et cette semaine, le hasard de mes pérégrinations m'a permis de la voir 2 fois. Happy me !

Petit bonheur n°5 : Faire partie de la sélection Culture d'Hellocoton pour le billet sur l'expo d'Alaïa. C'est pas encore la une, mais c'est déjà une bonne surprise. Petite fierté !

A la semaine prochaine !

19 déc. 2013

Expo : Azzedine Alaïa au Palais Galliera, sublime !





Une expo très réussie pour la réouverture du Palais Galliera après trois ans de travaux. Des lignes, des courbes, du drapé, les silhouettes des femmes d'Azzedine Alaïa sont sublimes, parfaites. Héritier de Madeleine Vionnet et Balenciaga, Alaïa a une place à part dans l'industrie de la mode d'aujourd'hui. Ses vêtements sont intemporels, ses coupes ne suivent pas les mouvements de la mode mais plutôt ceux du corps des femmes. Un vrai artisan qui ne se plie pas à présenter ses collections au rythme effréné des Fashion Weeks mais quand il est prêt. Fort, non ?


Son obsession ? Rendre les femmes plus belles. Par sa connaissance du corps, il sait le flatter et le corriger. A dire vrai, on se demande tout de même si, passer la taille 36, c'est possible de ressembler à quelque chose avec ces robes fourreaux pensées comme une seconde peau ...


Pourquoi cette expo est donc réussie ? Parce que la mise en lumière met admirablement en valeur les vêtements. Admirez :

24 oct. 2013

Voyage à Mayotte, l'île aux parfums

Cet été, j'ai eu la chance de couvrir un mariage à Mayotte. J'en ai profité pour y passer quelques jours de vacances. Mayotte est une île magnifique, pourtant désertée par les touristes. A vous, les plages sublimes et désertes donc ! Sans compter les claques visuelles à chaque virage, et l'accueil chaleureux des Mahorais. Bref, une île méconnue et à découvrir absolument.

Si vous avez la chance de vous y rendre un jour, je vous conseille de dormir aux Bangas. Situés sur Grande Terre à proximité de Mamoudzou, le domaine est constitué d'une dizaine de très beaux chalets en bois au milieu d'un parc arboré. Prenez-en un au sommet des escaliers pour profiter de votre petit-déjeuner sur la terrasse devant un paysage à couper le souffle (et avec les makis en guest !).  


7 oct. 2013

J'ai craqué pour une box : la Designer box

Depuis plusieurs mois, c'est la folie des box, ces petites boîtes que l'on reçoit tous les mois et dont le contenu est une surprise. Chaque abonnement à son thème : maquillage, produits bio, thé, la liste est longue. Jusqu'ici complétement insensible au concept, mon cœur a chaviré à la vue de la Designer Box. Sitôt vue, sitôt abonnée !

Enfin, ma première box est arrivée (c'est la 4ème depuis que le concept existe). En découvrant les objets dans leur très jolie boîte (elle est vraiment très jolie), j'avoue être restée perplexe assez longtemps. 3 petits objets en bois avec chacun un petit trou mais pour faire quoi ??? Une carte postale réalisée par l'illustratrice coréenne Amy Kim Jung Eun dévoile le mystère. Ce sont 3 accessoires de bureau qui prennent la forme de petits animaux. Une fois qu'on le sait, oui, c'est évident !

Les designers sont un collectif installé entre Singapour et Barcelone, les OutofStock.


4 oct. 2013

Expo : Photoquai 2013, claques visuelles et ouverture sur le monde

Photoquai, c'est l'exposition biennale aux portes du musée du quai Branly à Paris. Le principe : aller à la découverte de photographes non européens et inconnus du monde occidental. Cette année, le thème c'est l'humain. Et autant vous dire que la balade le long des quais est riche et passionnante.




Quelques exemples d’œuvres et de démarches qui m'ont particulièrement touchées.
Le photographe indien Amit Madeshiyaa a capturé les visages expressifs des spectateurs face à l'écran de cinéma.




19 sept. 2013

C'est la rentrée pour So beau !

Presque 3 mois sans billet mais j'avais une bonne excuse : ma vie de photographe de mariage. En pleine saison, les mariages s'enchaînent et il ne reste plus beaucoup de temps pour les loisirs et la vie sociale. 

Alors avant de reprendre les publications (j'ai plein d'envies d'expo, et plein de coups de cœur à partager), quelques photos des mariages que j'ai eu la chance de couvrir cette année. 

A très vite ! 



27 juin 2013

Il est comment ce Vanity Fair français ?




"Brillant dehors, mordant dedans" : la baseline, pleine de promesses, donne déjà envie ! 
Une mise en page sobre, une typo dans l'air du temps. Mais quelle idée, cette police parfois très petite, ça pique les yeux !
Le contenu est fidèle à sa version américaine : des articles dont la longueur nous oblige à nous poser de longues minutes pour aller jusqu'au bout sur des sujets inédits, des personnalités inattendues. La partie récit est celle que je préfère : on y rencontre le majordome des Bettencourt, le conseiller du Dalaï Lama ex-figure de la nuit new-yorkaise, une starlette russe devenue égérie de l'opposition à Poutine, le géant de l'acier Mittal, les souvenirs des Bains Douches. Bref, un mélange de glamour et de politique à l'image de la version américaine si mythique. Reste à construire le mythe français avec des couvertures, des photos et des scoops qui marquent autant les esprits ...

Il est au prix de lancement de 2 euros (avant de passer à 3.95 €). Nul doute que je me précipiterai chez mon marchand de journaux le mois prochain pour acquérir le numéro 2 !

14 juin 2013

Le Salon du Vintage, c'est ce week-end !



La 12ème édition du Salon du Vintage, c'est en ce moment et c'est jusqu'à dimanche. Franchement, c'est top ! Les particularités de cette édition : un grand espace dédié aux vinyles, un encore plus grand espace mode (avec une expo de robes haute couture Lesage), une collection d'enceinte Elipson. Une belle découverte en ce qui me concerne, des prix vraiment abordables, une envie d'y retourner avant la fermeture dimanche ...
Et pour ceux qui ne sont pas sur Paris ce week-end, quelques bonnes adresses d'exposants : 
Dalala Vintage (boutique à Rouen), Retour de Chine, Vintage People, Madame La Broc.

Quelques photos de ma visite et de mon butin ci-dessous ...

5 juin 2013

L'atelier de Pablo : une boutique à l'esprit brocante


Une jolie boutique à découvrir dans le 10ème arrondissement de Paris : l'Atelier de Pablo. C'est un joyeux mélange de bric et de broc : du neuf (les pochettes Petite Mendigote, les carnets et badges Les Cakes de Bertrand, les coussins Cerise sur le Gâteau), des objets chinés sur les brocantes, mais aussi des objets qui viennent vraiment de Chine (bien soulever l'objet convoité pour en vérifier sa provenance, vous pourriez avoir des surprises). Répartis sur 3 étages (n'oubliez pas de passer à la cave dont l'entrée est située du côté du comptoir), des centaines de petits et grands objets. C'est le genre de boutiques où l'on aime y passer des heures pour être bien sûr d'avoir tout vu et parce que l'on hésite sur l'objet (ou les objets) avec lesquels on va repartir. 

29 mai 2013

Expo : les aquarelles de Rémi Hamoir

Rémi Hamoir expose ses aquarelles en ce moment à Boulogne Billancourt à la Galerie Green Flowers Art . Et vous pourrez rencontrer l'artiste à la galerie les samedis 1er et 8 juin.
Du soleil, des couleurs chaudes et de l'évasion, exactement ce dont on a besoin en ces journées si grises !




17 mai 2013

Le numéro anniversaire d'Idéat



Encore dans vos kiosques pour quelques jours, ne ratez pas le numéro collector du magazine de déco Idéat. C'est un joli pavé que ce numéro 100. C'est sans conteste, l'un de mes magazines déco préférés, où l'on y apprend les nouvelles tendances et les prochains anglicismes (vous savez ce que c'est vous le nude marketing ? Et le spam design ?). Dans ce numéro exceptionnel, retrouvez leurs 100 plus belles photos (pour rêver), les 10 designers de demain (coup de cœur pour le travail d'Elise Fouin et de Samuel Accoceberry), les 100 pièces de design incontournables (pour réviser ses classiques), des pages et des pages d'inspirations déco exceptionnelles (mention spéciale pour l'appartement de Martin Bourne et Leilin Lopez à Brooklyn). Et la city visitée dans ce numéro est Paris, de quoi découvrir encore de nouvelles bonnes adresses dans la capitale. Enjoy !

14 mai 2013

L'expo n°5 Culture Chanel : courez-y !







S'il est une expo complète c'est bien celle-là. Et son titre "culture chanel", au premier abord déconcertant, est amplement mérité. A travers de nombreux objets, photos, œuvres d'art, dessins, films, affiches publicitaires, l'univers de création du parfum de légende y est parfaitement exposé. On y découvre les influences artistiques de Gabrielle Chanel, ses amitiés avec les artistes d'avant-garde de l'époque (Cocteau, Apollinaire, Picasso, ...), les origines de la forme du célèbre flacon et du logo chanel. De nombreux liens entre ce produit et l'art sont ainsi tissés, et pourtant c'est bien un produit. Produit de beauté, de luxe ou de consommation, mais oui, un produit.

Ne ratez pas le deuxième étage de l'expo. Une inattendue mise en scène (pour une expo) vous y attend. De nombreux livres sur Mademoiselle Chanel, son univers, les œuvres de ses amis artistes, et de confortables canapés pour les compulser sont à votre disposition. Redécouvrez aussi les films publicitaires réalisés par Avedon, Newton, Besson ou encore Jeunet, un vrai régal !

Le parcours de l'expo est également olfactif. Cela commence à l'entrée de l'expo avec le  jardin conçu par le paysagiste néerlandais Piet Oudolf puis se termine sur les étagères de la bibliothèque, avec des herbiers et des devinettes olfactives ... Des ateliers olfactifs sont également proposés, mais je n'ai malheureusement pas pu y assister.

Bref, une expo belle et enrichissante !

Cerise on the cake : elle est gratuite, et un livret d'exposition complet et très chic est distribué gratuitement. Qu'attendez-vous pour y aller ? 

L'expo est ouverte depuis le 5 (!) mai et se termine le 5 (!) juin, évidemment.

Le site de l'expo : http://5-culture.chanel.com/fr/
Jusqu'au 5 juin 2013 au Palais de Tokyo (entrée par le 2, rue de la Manutention) à Paris
De midi à minuit

2 mai 2013

Square de Montsouris - Paris 14ème

Tout près du parc Montsouris, dans le 14ème arrondissement, une petite rue pavée et pentue bordée de maisons à forte personnalité : colombages, vigne vierge, petits éléments architecturaux à découvrir en levant la tête. Et l'on se met à rêver d'habiter là ...

Ces pavillons ont été construits dans les années 20-30.  Une grande partie était des logements sociaux (les maisons en brique rouge), d'autres constructions ont été décidées par des particuliers (les maisons les plus originales).Quelques bâtisses remarquables : au n°51, à l'angle de la rue Reille, une maison conçue par Le Corbusier et au n°2, c'est l'oeuvre des frères Perret. Avant de rejoindre le tramway, passez par la rue du Parc Montsouris qui recèle aussi de jolies découvertes.



30 avr. 2013

Des centres de table so romantic - Inspirations déco #1

Les fleurs, c'est pas ma passion. Pourtant, dans ma vie de photographe de mariage, j'en croise souvent. Et pour mon tout premier mariage de l'année, niveau composition florale en centre de table et bouquet de la mariée, j'avoue, je me suis régalée. Ça me donne même envie de connaître le nom de toutes ces jolies terminaisons de tiges et d'apprendre à composer d'aussi jolies choses (Rappel à moi-même : les jours ne font toujours que 24 heures, donc passion naissante à reporter quand tu seras à la retraite, merci d'avance).
L'auteur de ces jolies choses : la pétillante wedding-planneuse Carole de l'agence SMACK.



22 avr. 2013

Expo photo : la collection Greenberg à la Fondation HCB


S'il est une expo photo à voir en ce début d'année, c'est bien celle-ci. Et elle se termine à la fin de la semaine ! Vous y verrez de très beaux tirages noir et blanc de photographes plus ou moins connus. C'est l'occasion de découvrir le travail de photographes terriblement talentueux, de très belles compositions. Par exemple (les images ci-dessous trouvées sur le net ne rendent vraiment pas justice à la qualité réelle des photos, donc courez à l'expo pour les apprécier) : 

Margaret Bourke-White - Lors de l'inondation de Louisville - 1937

16 avr. 2013

Converse : le store éphémère


La marque Converse a ouvert ce printemps un store éphémère à Paris (D'ailleurs, quelqu'un sait-il pourquoi cette marque n'a aucune boutique à Paris ni même en France ?)Un coup de pub super efficace pour faire parler de leurs sneakers avec ce slogan qui court partout dans les couloirs du métro :  « Shoes are boring. Wear sneakers ». 

La marque crée ainsi l’événement et va jusqu'à vouloir mêler baskets, art et rock. Des concerts inédits (le dernier à avenir : The Black Lips au Calamity Joe le 25 avril), des performances artistiques et des expos, un photomaton, une scénographie originale pour occuper tout l'espace.  Et pour revenir du côté des baskets : on y trouve des ré-éditions de modèles vintage, des créations inédites en France (venant d’Italie par exemple), un service de customisation et de réparation. Bref, une réussite pour cette marque mythique qui sait créer à la fois le manque et l'événement.

Converse 19YT, c'est au 19 rue Yves Toudic, dans le 10ème arrondissement, et c'est jusqu'au 04 mai 2013.

10 avr. 2013

Fashioning Fashion au Musée des Arts Déco



Beaucoup d'expos sur le thème de la mode à Paris en ce moment et celle-ci se termine dans quelques jours seulement, alors courez-y !
Une centaine de silhouettes féminines et masculines vous y attendent pour comprendre l'évolution vestimentaire de la mode européenne de 1700 à 1915. 
Un vrai régal pour les yeux ces tissus et broderies (avec, en plus, des explications pertinentes sur la confection et les savoir-faire). Impressionnantes robes à panier, légèreté des robes à taille empire, pantalons de harems, les modèles les plus représentatifs y sont présents. Et des miroirs permettent de ne rien rater de chaque aspect de la silhouette.
Chronologiquement, l'expo s'arrête à l’avènement de la haute couture avec Charles Worth et Paul Poiret.
Pour ceux qui aiment l'histoire de la mode et raffolent des tissus, motifs et broderies (et leurs inspirations d'Orient et du Moyen-Orient), c'est vraiment l'expo à voir ! 

4 avr. 2013

Rue Crémieux dans le 12ème

Une rue tranquille, pavée et colorée à deux pas de l'effervescence de la gare de Lyon, c'est la rue Crémieux. Levez la tête, observez, vous y découvrirez, glycine, oiseaux, chats peints et fenêtres en trompe-l'oeil sur certaines façades de ses maisons de ville. London à Paris ...
Juste derrière, la rue d'Austerlitz ne manque également pas de charme avec ses devantures d'hôtels et de restaurants tout aussi photogéniques.


Rue Crémieux

28 mars 2013

Alice, le blanc et le rouge



Un grand rosier se dressait près de l'entrée du jardin ; 
les roses y étaient blanches, 
mais trois jardiniers s'affairaient à les peindre en rouge. 

Lewis Carroll - Alice au Pays des Merveilles


(c) Extrait du film de Tim Burton

26 mars 2013

Le magazine Polka, numéro 21




Le magazine Polka, ses reportages photos, ses témoignages de photographes. 

Actuellement dans vos kiosques, un numéro pour aller à la rencontre : 

22 mars 2013

Mannequin : le corps de la mode


En ce moment, à la Cité de la mode et du design, une expo sur la mode qui adopte le point de vue non pas du couturier, du vêtement ou du photographe mais du mannequin. 

Cette rétrospective prend la forme de photos, vidéos, magazines, et mannequins en osier. 

L'expo ne prend pas le parti de raconter l'évolution des corps, de leur mise en scène, de façon chronologique, c'est un peu perturbant. Mais c'est pas le plus important. Quand on remet tout dans l'ordre, on suit bien l'évolution de la demande. 

J'ai beaucoup aimé me replonger dans la période des années 60 grâce surtout aux vidéos. Et de revoir la frêle silhouette de Twiggy qui fait du patin à roulettes au Trocadéro, et d'entendre la voix de cette dame qui travaille dans une agence de mannequin et qui "vend" ses modèles (les termes sont très troublants, on sent bien le côté "marchandises") ...

Une grande part de l'expo est constituée de photos : Guy Bourdin, Helmut Newton, Henry Clarke et Erwin Blumenfeld (à noter dans l'agenda, une expo de Blumenfeld au Jeu de Paume en octobre prochain, youpi !).


20 mars 2013

Les Docks en Seine, cité de la mode et du design



Vue depuis le Pont d'Austerlitz

Les Docks en Seine, vous connaissez ? Si, si, c'est ce lézard, cette chenille, ou encore cette sauterelle vert pomme qui court le long de la Seine, quai d’Austerlitz dans le 13ème arrondissement de la capitale.

C'est avant tout la reconversion réussie d'un bâtiment industriel conçu au début du XXème siècle par l'architecte Georges Morin-Goustiaux, l'un des tous premiers réalisés en béton armé. Alors entrepôts de stockage de marchandises, les Magasins Généraux vont jouer un rôle majeur dans l'expansion du Port d'Austerlitz. Beaucoup plus tard, on y trouvait les moquettes de Saint-Maclou et les ventes privées de l'Espace Seine ...

Pour redonner vie au site, un peu perdu au milieu de rien, la Ville de Paris a lancé l'idée d'un programme culturel. L'agence d'architectes Jakob + MacFarlane a remporté le concours et a choisi de conserver la structure béton. Les architectes ont enveloppé le bâtiment d'une peau de verre et d'acier.

De par sa façade vert pomme qui détonne, sa terrasse panoramique offrant une vue imprenable sur la Seine, et ses pieds dans l'eau, ce lieu est unique.

Ce lieu a désormais vocation à promouvoir et valoriser la création, la mode et le design.
L'Institut français de la mode s'y est installé, puis un magasin Silvera, le resto le Moon Roof, le bar Wanderlust, et le musée Galliera, en cours de travaux, y installe ses expos hors les murs. 


Certains espaces sont encore vides, la promenade est déserte, au rez-de-chaussée, c'est encore ambiance no man's land. Bref, un lieu encore en devenir et un bon spot pour faire des photos graphiques et urbaines ... 

Et est-ce une question d'habitude (ou un effet de la pollution ?), le vert outrageant et même dérangeant des débuts paraît aujourd'hui bien moins incongru ...