26 nov. 2014

Escapade à Nice

I'm back !
Après 5 mois de silence, me revoici enfin sur ce blog que j'affectionne tant. Ma saison des mariages est terminée, et je vais pouvoir me consacrer à nouveau à cet espace d'expression qui me fait du bien. La liste des prochains articles à écrire est extra longue, je trépigne de joie !

Retour sur une escapade de quelques jours à Nice cet été. Étrangement, c'est la première fois de ma vie que je visitais cette ville. A trop vouloir passer ses vacances à l'étranger, j'en oublie parfois que la France regorge de lieux dépaysants (par rapport à Paris !).



26 juin 2014

L'île de Noirmoutier




Dans ma vie de photographe de mariage, j'ai la chance de découvrir des endroits fabuleux. L'île de Noirmoutier en est un bel exemple. Voici quelques clichés pris le week-end dernier. 
L'île de Noirmoutier, qu'est-ce que c'est ? Une île en Vendée accessible seulement à marée basse avant la construction d'un pont en 1971.

Pont d'accès à l'île de Noirmoutier vu depuis le continent

20 juin 2014

La librairie Shakespeare & Co : entrez dans une boutique mythique !




Shakespeare and Co, c'est le repaire des touristes et parisiens anglophones passionnés de littérature. Face à Notre-Dame, dans la rue arborée de la Bûcherie, cette charmante boutique est une véritable institution, une librairie légendaire. En plein cœur du quartier latin et de ses petits immeubles si parisiens, c'est un petit havre so british. Étudiante, j'aimais m'y attarder et c'est toujours un plaisir d'y flâner.

La délicieuse odeur des livres anciens vous assaille dès que vous poussez la porte. Un labyrinthe de pièces étroites, des rayonnages qui courent jusqu'au plafond, des notes pleines d'humour reflétant l'état d'esprit du fondateur du lieu ("Be not inhospitable to strangers lest they be angels in disguise"), des dessins ...Il y a tant de choses à voir de toutes parts que l'on en oublierait presque de se pencher sur les livres. A l'étage, on peut se poser pour bouquiner tranquillement.

La librairie a été fondée en 1951 par un américain, George Whitman (aucun lien de famille avec le poète Walt Whitman !). Cet homme a fait de sa librairie un lieu ouvert aux autres, une résidence d'artistes atypiques. En échange de quelques services (petits travaux, ménage), le gîte et le couvert étaient offerts aux écrivains en herbe. Des figures emblématiques de la littérature anglophone ont construit la légende : Henry Miller, Anaïs Nin, William Burroughs y ont en effet séjourné.
La librairie fait même quelques apparitions cinématographiques remarquées. Owen Wilson y est de passage dans Midnight in Paris de Woody Allen.
Depuis la mort de George Whitman en 2011, c'est sa fille, Sylvia, qui tient boutique. Elle y organise des rencontres avec des auteurs, a créé un prix littéraire. Le lieu est donc toujours bien vivant et la légende continue de s'écrire ...

A l'heure où les livres se vendent de plus en plus sur l'internet mondial, c'est d'autant plus appréciable de traîner des heures dans cette petite boutique. 

18 juin 2014

Boire un bon lassi à Saint-Germain : Maha Café


Face à la librairie Eyrolles, voici un bon spot gourmand boulevard Saint-Germain. Le maha Café est un salon de thé / resto indien à la décoration moderne et fraîche. Une belle découverte dans ce quartier. Le garçon de l'autre côté du comptoir est adorable et très serviable. Les produits sont très bons. J'y suis déjà allée deux fois. La première pour profiter d'une terrasse au soleil et d'un délicieux lassi nature. La deuxième pour un petit creux d'après-midi : un roll végétarien et un dessert à la carotte (gajar halwa). Une jolie présentation et une addition légère : j'y retourne bientôt, c'est sûr !

13 mai 2014

Bonnes adresses à Amsterdam : design, resto et fripes




Retour sur mon court séjour à Amsterdam avec le partage de quelques bonnes adresses. La très grande majorité des boutiques se trouvent dans le quartier du Jordaan, le plus trendy.

5 mai 2014

[Alerte] L'expo de l'année : Great Black Music à la Cité de la Musique

Si vous aimez la musique (et qui n'aime pas la musique, sérieux ?), l'expo à ne pas rater c'est Great Black Music. On n'est qu'en mai mais pour moi c'est déjà l'expo de l'année !

Cette expo est consacrée à toutes les musiques noires, des musiques traditionnelles africaines au hip-hop. L'éventail est vaste : rumba, raï, haouzi, rituels de transes, soul, jazz, blues, musiques latines et musiques caribéennes.

Le plus de cette expo : une visite interactive. Grâce à un smartguide, vous pouvez sélectionner les musiques que vous aimez et ainsi constituer une playlist que vous récupérez ensuite par mail (idée de génie !).



Ce que j'ai préféré : la section consacrée à l'Afrique constituée de vidéos. C'est la partie la plus dense de l'expo. Un voyage musical, social et historique. L'Afrique y est divisée en 5 régions et pour chacune d'entre elles, plusieurs séquences sont proposées. Pour écouter toutes les séquences, comptez au moins 2h30. Ah oui, parce que LE truc à savoir c'est que l'expo est riche en contenus, vraiment très riche.

Prenez votre journée, une bouteille d'eau et votre goûter. Si vous voulez tout écouter, prévoyez d'y rester 5-6 heures. Je l'ignorais et j'ai dû quitter l'expo avant d'avoir tout explorer. L'expo est passionnante. mais il y a tellement de données historiques et sociales que l'on se sent submergé. D'autant que, personnellement, c'est la première fois que j'entendais le nom de certains artistes. Je crois bien que je vais y retourner, histoire de prendre des notes ...Et aussi me procurer le livre de l'expo pour prolonger le plaisir.

Great Black Music - Jusqu'au 24 août 2014
221 avenue Jean Jaurès, Paris 19ème
  

30 avr. 2014

Liebster Award : je me suis fait taguer !



Je me suis fait taguer par Paris la Belle pour les Liebster Award. Mais keskecé que les Liebster Award ?

C'est une chaîne de découverte de blogs. L'idée est de mettre en avant 11 blogs ayant moins de 200 abonnés sur Hellocoton.

Concrètement, il s'agit de : 
- raconter 11 choses sur soi
- répondre aux 11 questions posées par la personne qui vous a taguée
- choisir à son tour 11 blogs, mettre leur lien sur son blog en et leur poser 11 questions
- les en informer sur leur page Hellocoton
- et on ne peut pas taguer la personne qui vous a tagué

Merci à Paris la Belle pour son tag et ses questions ... je me suis bien creusée les méninges et l'exercice m'a bien plu ;) 

Alors allons-y :  


13 avr. 2014

Photo de la semaine #11

Destruction de la Tour 13 devant les badauds - Paris 13ème - avril 2014

Il y a quelques mois, c'était la plus grande exposition de street art au monde (et devant la file d'attente monstrueuse tout le temps de l'expo, je n'ai malheureusement pu y accéder). Cette semaine, la Tour 13 a été détruite et l'événement a également attiré la foule.

La destruction est visible sur le site dédié : http://www.tourparis13.fr/destruction/src/

Quelques photos bonus :

9 avr. 2014

Escapade à Amsterdam - Episode 1



J'ai eu la chance de passer quelques jours à Amsterdam la semaine dernière pour cause de rendez-vous avec la crème de la crème des photographes de mariage : la fearless conference 2014. J'en ai profité pour faire vite fait bien fait (presque) tout le tour de la ville.

Et l'avantage d'aller à une conférence de photographes, c'est de toujours trouver quelqu'un avec un appareil photo dans les mains ! Voici donc ma bobine © Amandine Crochet


Amsterdam est à seulement 3 heures de Paris en train. J'adore les voyages en train. Le paysage défile, la traversée de la frontière est invisible, je m'assoupis doucement. A la descente du train, c'est toujours une agréable surprise de découvrir une ambiance, une architecture bien différentes de celles d'où l'on vient (au contraire, un voyage en avion en France est toujours un peu décevant. Je crois toujours avoir fait des milliers de km et puis non). 

J'ai aimé la douceur de vivre de cette ville, son silence perturbé seulement par le chant des oiseaux et les sonnettes des vélos. La ville n'est pas très grande, on peut facilement en faire le tour à pied sans même s'en rendre compte.

Dès qu'il fait beau et doux, les Amstellodamois en profitent. Les cafés sont placés au sud des voies et comme la hauteur des immeubles est très raisonnable, c'est soleil pour tout le monde ! D'autres sortent les chaises de leur appart et se posent devant leur immeuble, papotent avec les voisins. Mais quelle bonne idée !

Le quartier du Jordaan est mon préféré pour ses rues tranquilles, ses petites boutiques (je vous raconte ça dans un prochain article). Le quartier De Pijp n'est pas mal non plus. Quant au quartier rouge, comment dire ... C'est tellement étrange de voir ces filles en vitrines et ces mecs scotchés de l'autre côté. Cette étrangeté étant aussi un attrait touristique, le mélange de touristes, de potentiels clients et de mateurs ajoute à l'étrange. 

Si je devais trouver quelques bémols : les noms des rues sont imprononçables, c'est l'enfer pour se donner rendez-vous à un endroit précis. Et si les serveurs sont aimables et souriants, il ne faut pas être pressé : le service n'est vraiment mais vraiment pas rapide. Attention à ne pas rater son train retour ...


Donc à Amsterdam, on y trouve :

31 mars 2014

La revue 6Mois : bien plus qu'une revue


Je passe plusieurs fois par semaine chez mon marchand de journaux, toujours à la recherche de nouveaux magazines. Le plaisir à dévorer du papier est incomparable à celui d'un cliquage de fenêtres sur Internet. Aujourd’hui, j'ai envie de vous parler d'une revue dont je me rends compte que trop peu de gens la connaissent.

Bien que vendue en kiosques, 6Mois est bien plus qu'une revue. C'est un passeport pour des contrées éloignées, des histoires fortes, une ouverture sur le monde d'aujourd'hui en images. Et quelles belles images ! 
6Mois, c'est un vrai travail journalistique, de la mise en perspective, des chiffres, des dates et des images pleine page. La longueur des articles nécessite souvent d'avoir du temps devant soi. Moi qui suis pourtant accro aux articles courts des blogs, au zapping des chaînes d'infos en continu, j'apprécie de me poser et de découvrir des histoires inédites.
Dans le numéro de ce semestre, on part avec les chasseurs de mammouths dans la toundra sibérienne, puis à Séville suivre le quotidien de triplés autistes, puis au Rwanda avec les rescapés du génocide, puis en Roumanie dans des villages vivant en autarcie et dont les images nous renvoient à une époque que l'on croirait révolue. C'est passionnant.
Butinez aussi sur leur site Internet, plein de choses à découvrir.


Bref, une lecture qui fait du bien. Offrez-vous ce cadeau !

6Mois - 25,50 €
Revue semestrielle

27 mars 2014

Pause au Used Book Café Merci



Je ne compte plus le nombre de fois où je suis passée chez Merci, en lorgnant toujours du côté du café et de son impressionnante bibliothèque mais sans jamais m'y arrêter. C'est chose faîte depuis hier et je suis désormais certaine de m'y arrêter très souvent.
L'accueil y est attentionné, le service rapide, l'ambiance calme. Je me suis laissée tenter par la boisson Détox (citron et gingembre) servie, comme tous les autres breuvages avec une carafe d'eau et ses feuilles de menthe (une jolie attention, non ?). La boisson est excellente et laisse une impression de détox sensationnel (comme si mon estomac avait été karcherisé). La prochaine fois, je goûterai à un dessert ou un plat, ceux des tables voisines avaient l'air exquis.
Et l'on peut s'y poser un très long moment sans que la note vous soit présentée, c'est hautement appréciable. J'en ai même oublié d'aller dépenser mes sous dans la boutique ...

26 mars 2014

Papier Glacé : la photographie de mode au Palais Galliera




Lorsque j'achète Vogue, c'est plus pour y contempler de belles photos avec de jolies mises en scènes que pour remplir mon dressing. En ce moment, entrer au Palais Galliera, c'est un peu comme entrer dans un magazine Vogue grandeur nature. 
80 photographes, 150 tirages, du glam' et du chic : le prestigieux groupe de presse Condé Nast (Vogue, Vanity fair, Glamour, W, Love) y expose ses photographes chouchous, ceux qui ont créé la légende du groupe et inversement.
La scénographie de l'exposition est organisée par thèmes (extérieur, portrait, nature morte, le corps-objet, ...) et permet ainsi de confronter des œuvres contemporaines à celles du début du siècle dernier. Et là, surprise ! En checkant la date du cliché, on s'étonne de la modernité de certaines photos. Regardez plutôt : 

10 févr. 2014

Carnaval du nouvel an chinois dans le 13ème arrondissement de Paris


L'année 2014 du calendrier chinois a commencé le vendredi 31 janvier mais le carnaval pour fêter la nouvelle année, c'était hier dans le 13ème arrondissement de Paris.



6 févr. 2014

Le Comptoir Général, solidarité et brunch







Planqué derrière une palissade pas très avenante, le Comptoir Général n'est pas le bar-resto dans lequel on entre par hasard.

Le Comptoir Général est avant tout un espace militant et solidaire. Le lieu se veut un "musée dédié à l'art du ghetto". A travers des conférences, films, manifestations, boutiques, ce lieu promeut des cultures méconnues essentiellement africaines et ses profits sont reversés à un projet ou une association dédiés. Ce week-end s'y tiendra un vide-dressing pour hommes et y sera projeté un documentaire sur la vie agitée d'un gitan de 87 ans vivant en région parisienne dans un camping-car.
Mais on peut aussi venir y boire un verre, dîner ou bruncher après avoir déambulé dans ce vaste lieu atypique : une grande verrière, un cabinet de curiosité, des plantes étranges, un salon de coiffure africain, des chaises d'écolier. Dépaysement en plein cœur de Paris assuré !


5 févr. 2014

Voyage au Sri Lanka - Episode 3 - Au marché




Besoin de soleil et de couleurs ? Bienvenue dans les marchés du Sri Lanka. Estomacs fragiles, attention ! Certaines images à base de viande bien fraîche peuvent heurter les plus sensibles d'entre vous ...

3 févr. 2014

Les 5 petits bonheurs de la semaine #6


Sur une idée originale de la Fiancée du Panda, et pour répandre des ondes positives all over the web, voici les 5 petits bonheurs de la semaine écoulée. De quoi bien commencer la semaine qui arrive !
 
Petit bonheur n°1 : Veiller (presque) toute la nuit pour regarder la 56ème cérémonie des Grammy Awards en direct. De temps en temps, j'aime assez vivre en décalé par rapport à mon quotidien bien rôdé : ça change le point de vue. Comme se faire un sandwich salade-poulet à 3h du matin. Je vous assure : à cette heure, le goût du poulet n'est pas le même qu'à midi ! Mais bon, je n'ai plus 20 ans et à 4h18, je me suis écroulée de sommeil. Le quart d'heure country aura eu raison de ma volonté. Car oui, certaines séquences des Grammy awards étaient dignes de l'Eurovision voire d'un show tv de Patrick Sébastien.

Petit bonheur n°2 : Ressentir enfin les températures de l'hiver, juste pour avoir le plaisir de rentrer chez soi se réchauffer avec une bonne tasse de thé.

Petit bonheur n°3 : Gagner 50 nouveaux abonnés sur mon Tumblr en 24 heures. La viralité de ce monde virtuel est grisante.

Petit bonheur n°4 : Ouvrir une nouvelle boîte de bougie Cire Trudon et être transportée par son doux parfum.

Petit bonheur n°5 : Recevoir la 8ème box de DesignerBox : un porte-cartes et un porte-stylos dessinés par Pauline Deltour. C'était l'accessoire de bureaux dont j'avais besoin et ceux-là sont vraiment très beaux.
 
 
 Pour des cheveux lisses et soyeux, suivez So Beau à Paris sur Facebook  
 


1 févr. 2014

Gordon Parks, une histoire américaine



Gordon Parks. Un nom qui claque, un nom dont on se souvient et que dire de ses photos ... Elles claquent et on s'en souvient longtemps.
Gordon Parks (1912-2006) est l'un des plus importants photographes noirs, le premier noir à intégrer Life et Vogue. L'un des rares a pouvoir faire le grand écart entre photographie sociale et photographie de mode et à rencontrer autant de succès dans ces deux domaines.

Sa vie commence dans le Kansas. Il enchaîne les petits boulots. Sa rencontre avec la photo va changer sa vie. En visionnant un documentaire sur le bombardement d'un navire de guerre américain par les Japonais, il comprend alors la force que peuvent avoir les images et décide d'utiliser ce médium pour s'exprimer. Raconter les souffrances du monde auquel il appartient donne un sens à sa vie.

Alors que certains de ses amis d'enfance choisissent les pistolets, il fait de son appareil photo, son arme, une arme politique. Il raconte la ségrégation raciale, les tensions sociales, la grande pauvreté mais aussi le quotidien banal. Autodidacte, il apprend très vite à composer des images équilibrées et fortes.

Son approche est empathique. Il s'intéresse à ceux qu'il photographie pendant de très longues années. Préoccupé par les éventuels impacts que la diffusion de son reportage a pu avoir sur la vie des gens, il ira jusqu'à impliquer le journal prestigieux qui l'emploie, Life, pour en corriger les conséquences parfois malheureuses.

29 janv. 2014

Les bougies Cire Trudon : beau et tellement bon ...


En hiver, dès que le jour montre des signes de faiblesse, j'allume une bougie.

J'en ai testé des tas. D'Ikéa à Dyptique, je les ai toutes essayées.

Et puis au hasard d'une visite chez des clients, mon destin [sortez les violons] croise les bougies Cire Trudon. Je passe près d'une heure chez eux, charmée par un doux parfum mais j’ignore alors de quoi il s'agit. Lorsque je rentre chez moi, et malgré 45 minutes de métro, je réalise que le parfum m'accompagne toujours. A l'occasion d'une deuxième visite, j'apprends qu'il s'agit de la bougie Abd El Kader de Cire Trudon. Une révélation.

25 janv. 2014

Expo : Cartier au Grand Palais : somptueux !



Je ne suis pas trop une femme à bijoux et pourtant j'adore les expos de bijoux. Je me souviens de l'expo Lalique d'il y a quelques années qui m'avait déjà impressionnée. L'expo Cartier actuellement au Grand Palais est de la même veine. Cette grande maison de joaillerie y présente un panorama de ses créations à travers toutes les époques. 

L'expo nous fait ainsi voyager dans le temps (la Belle Epoque, les Arts Déco, ...) et dans l'espace (en Inde, en Egypte, en Chine, ...). Ce sont près de 600 pièces à admirer, dont certaines sont véritablement spectaculaires comme le collier d'un Maharadjah serti de plus de 2000 diamants. J'ai eu un gros coup de cœur pour les pièces d'horlogerie (d'une finesse !). 

Diadèmes, affiches publicitaires, coupures de journaux, mais aussi anecdotes : où l'on apprend que Rudolf Valentino refusa de se séparer de sa montre Cartier pendant le tournage du film "le fils du cheik" (et donc un rendu un peu anachronique).

Bref, une expo vraiment complète !

24 janv. 2014

23 janv. 2014

Voyage au Sri Lanka - Episode 2


Au Sri Lanka, le moyen le plus sûr et le plus agréable pour se déplacer est sans conteste le train. Certes, les voies ferrées ne couvrent pas tout le territoire mais si vous avez le choix, privilégiez ce mode de transport. Les chauffeurs de bus conduisent comme des fous : c'est à celui qui doublera le plus les autres bus (y compris dans les virages, même pas peur !) pour ramasser le plus de gens et donc gagner plus d'argent. Pour des raisons de coût d'assurance, la location de voiture se fait toujours avec chauffeur. En termes d'autonomie, ce n'est donc pas le mieux et il vous faudra comptez 40/50 € par jour. Vous pouvez aussi filez en amazone sur les nombreux scooters qui sillonnent les routes ou encore en tuk-tuk (très sympa le tuk-tuk mais sur longue distance, l'odeur d'essence m'a tourné la tête).

Au-delà des questions pragmatiques, le train reste le mode de voyage le plus contemplatif. C'est encore plus vrai lorsque de Nuwara Eliya à Ella, s'offriront à vous les plantations de thé à perte de vue. Le train se faufile entre les montagnes, fenêtres et portes ouvertes (parfait pour les amateurs de photos).

20 janv. 2014

Les 5 petits bonheurs de la semaine #5


Lost week-end - Times Square - 2010


Sur une idée originale de la Fiancée du Panda, et pour répandre des ondes positives all over the web, voici les 5 petits bonheurs de la semaine écoulée. De quoi bien commencer la semaine qui arrive !

Petit bonheur n°1 : Écouter tous les matins au moins 10 fois à la suite "Losing you" de Solange et ne toujours pas s'en lasser. C'est parfait pour lutter contre le petit coup de pompe de 11h et bien mieux qu'une barre de chocolat.



Petit bonheur n°2 : Retrouver l'émission "la parenthèse inattendue" de Frédéric Lopez. Je suis fascinée par le parcours des gens. Que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, les trajectoires des autres sont toujours une source d'inspiration pour sa propre trajectoire.

Petit bonheur n°3 : Découvrir le travail du photographe Vinoth Varatharajan et retomber amoureuse de New York.

Petit bonheur n°4 : Rendre service à ses voisins quasi-quotidiennement ou de l'avantage de travailler chez soi. Quand on travaille chez soi, on est en effet toujours présent pour réceptionner les colis des voisins et ouvrir la porte de l'immeuble à celle qui a encore oublié ses clés. Pas besoin de gardien dans notre immeuble, en somme ...

Petit bonheur n°5 : Déjeuner avec une amie au restaurant et n'en sortir qu'à 15 h ....



Pour une peau et ferme tonique, suivez So Beau à Paris sur Facebook 

17 janv. 2014

Je me suis mise au yoga avec Make me yoga






Parmi mes bonnes résolutions de cette nouvelle année, celle de me maintenir en bonne forme physique figure en-tête. Étant réfractaire à tout sport collectif et à toute activité physique intense, je me suis laissée tenter par le yoga et ai commencé quelques séances chez Make Me Yoga, dans le 11ème arrondissement de Paris.

Récit de ce premier contact avec le yoga.

Tout d'abord, le lieu : la salle nous plonge tout de suite dans une ambiance zen, un peu nordique avec ce lambris en bois clair, et à l'abri du bruit de la rue.



16 janv. 2014

Expo : Erwin Blumenfeld au Jeu de Paume





Encore quelques jours pour admirer le parcours du photographe Erwin Blumenfeld au Jeu de Paume. Si ce photographe allemand est connu pour ses couvertures du magazine Vogue dans les années 60, on ignore bien souvent la palette de ses multiples talents. Avant d'arriver à la salle réservée aux photos de mode, l'exposition nous fait découvrir ses dessins et collages, ses autoportraits, photos de nus et d'architecture. Quelque soit le sujet photographié, Erwin Blumenfeld expérimente toutes les techniques possibles (association de plusieurs négatifs, solarisation, expositions multiples, ...) et démontre une créativité rare.

Sa carrière débute à Amsterdam dans son magasin de sac pour dames. Autodidacte, il y photographie ses clientes dans l'arrière-boutique. Cadrages très serrés, contrastes très élevés, Blumenfeld s'affirme déjà. Il exploite ensuite les techniques de l'autoportrait en se mettant en scène. On passe ensuite à ses photos de nus dans lesquelles on retrouve l'influence de Man Ray. C'est sûrement la partie la plus expérimentale de son œuvre.

14 janv. 2014

Le magazine Acne Paper : beau et atypique




J'aime les magazines papier, j'aime la photo, j'aime improver my english, alors j'adore Acne Paper

Acne Paper est un semestriel conçu et édité par la marque de vêtements suédoise casual et chic Acne. Exigeant tant sur la forme (qualité du papier, typo) que sur le fond (collaborations avec de grands noms de la photo, de l'art et de la mode), ce bel objet est à l'image des vêtements vendus par la marque : minimaliste, intemporel et toujours élégant.

On se doute bien que Acne a créé ce magazine afin de développer son image de marque et engranger des succès commerciaux. Pour autant, ce magazine est bel et bien une réussite.

Chaque numéro est consacré à une thématique, affranchie de toute référence à l'actualité, et déclinée sous toutes ses facettes. Le numéro 15 actuellement en vente est dédié aux actrices ; Isabelle Huppert, photographiée par Andreas Larsson, en fait la couv'. On y croise des portraits d'actrice signées Brigitte Lacombe, un texte de Patti Smith sur Jeanne Moreau, un autre de Simone de Beauvoir sur Brigitte Bardot, mais aussi Liv Ullman et Kristin Scott Thomas.
Ce n'est pas le magazine que l'on glisse dans son sac pour lire dans le métro (ses dimensions XXL et son poids rendront la chose très inconfortable - je le sais, j'ai essayé) mais plutôt celui avec lequel vous allez vous poser au fond de votre canapé de longues minutes.

276 pages, avec de beaux textes, de belles images et sans pub, qui dit mieux ?

Acne Paper, 10 €
Distribué en ligne et dans les boutiques ACNE

13 janv. 2014

Les 5 petits bonheurs de la semaine #4


 
Sur une idée originale de la Fiancée du Panda, et pour répandre des ondes positives all over the web, voici les 5 petits bonheurs de la semaine écoulée. De quoi bien commencer la semaine qui arrive !

Bonheur n°1: Envoyer ses cartes de vœux avant le 15 janvier. A l'ère du numérique, je raffole toujours autant du papier et je prends plaisir à gribouiller quelques mots sur une carte. Je reste donc attachée à envoyer mes vœux par courrier. Donc chaque année, je conçois une carte personnalisée, les commande chez un imprimeur, écris un mot à chacun, une adresse sur une enveloppe, achète des timbres, puis les colle sur les enveloppes. Tout cela prend du temps. Alors que d'autres envoient leurs vœux aux premières heures du 1er janvier, mes cartes arrivent chez leur destinataire entre le 25 et le 30 janvier. Mais cette année, on dirait que j'ai anticipé l'arrivée du 1er janvier, miracle !

Bonheur n°2: Ne pas résister à l'appel de la sieste. C'est l'un des avantages incontestable du travail à la maison : pouvoir s'écrouler juste après le déjeuner. Ayant la chance de pouvoir m'endormir seulement 20 minutes avec la sensation d'avoir dormi des heures, j'en profite ! 
                         
Bonheur n°3: Faire le plein de chaussettes rose vif, une couleur qui assure le rôle de générateur de bonne humeur.

Bonheur n°4: Passer du bon temps à la Love etc, l'un des salons du mariage alternatifs les plus réussi.

Bonheur n°5: Arriver à se motiver pour suivre un deuxième cours de yoga. Je vous en reparle très vite.


Pour une peau et ferme tonique, suivez So Beau à Paris sur Facebook 

7 janv. 2014

Voyage au Sri Lanka - Episode 1


Le Sri Lanka est une destination à la mode et c'est mérité. Si vous avez besoin de dépaysement, si vous aimez la cuisine indienne et asiatique, la mer et la montagne, foncez !
D'autant qu'il est tout à fait possible d'éviter l'afflux des touristes en s'aventurant dans le nord de l'île. Les guides de voyage sont plutôt circonspects sur la sécurité dans ce coin et pourtant il n'y a rien à craindre. Par exemple, le guide du routard omet complétement de traiter cette partie (ce guide est pourtant très utile pour connaître la réalité des prix. En comparaison, le Lonely Planet est à côté de la plaque et vous fera dépenser des sommes folles).

Le nord, donc. Allez jusqu'à Jaffna puis redescendez vers Trincomalee, la route vous fera découvrir des paysages sublimes. Le Sri Lanka est sorti depuis quatre ans d'une guerre civile qui en a duré 30. Des traces de la guerre sont encore visibles dans le nord du pays (traces de tirs de mortier sur les façades, maisons sans toit, routes défoncées mais en cours de réfection). Et parce que les touristes s'y font encore rares, les gens y sont encore plus bienveillants et accueillants qu'ailleurs. A ce propos, la lecture de certains blogs avant mon départ me faisait craindre le pire sur les attitudes des locaux envers les filles. Franchement, à aucune moment je ne me suis sentie en danger, n'ai jamais rien subi de déplacé ni d'agressif. Alors oui, on est abordée et matée (mais comme partout, non ?) et il suffit de passer son chemin et de faire le regard n°42 qui signifie "non, merci" et ça s'arrête là. Les gens sont plutôt ravis de vous voir, on vous demande à tous les coins de rue "where do you come from ?" et on vous félicite d'avoir eu le bon goût de venir par ici.

Et pour les photographes c'est un vrai bonheur. Je n'ai pas visité tous les pays du monde mais pour le moment, c'est le seul coin de la planète où personne ne m'a jamais fait un signe de la main pour me signifier ne pas vouloir être sur la photo. La preuve en images ci-dessous ; j'en ai presque oublié de faire des photos de paysage tellement c'était possible de photographier la vie dans la rue. Certains m'ont même expressément demandé de les photographier puis m'ont donné leur adresse pour que je leur envoie les tirages ...

A suivre : les plantations de thé, les marchés, et les trains (trop bien, les voyages en train dans ce pays !).




6 janv. 2014

Les 5 petits bonheurs de la semaine #3







Sur une idée originale de la Fiancée du Panda, et pour répandre des ondes positives all over the web, voici les 5 petits bonheurs de la semaine écoulée. De quoi bien commencer la semaine qui arrive !

Bonheur n°1 : Se lever très tôt toute seule comme une grande, avant le réveil. Commencer à travailler, savourer son café devant le lever du jour, continuer à travailler. Penser qu'il est déjà 11 heures et que je n'ai toujours pas été assez productive. Vérifier l'heure: "Hey, mais il n'est que 9 heures !".

Bonheur n°2 : Sentir que j'ai peut-être enfin trouvé la bonne méthode pour apprendre l'arabe. Cela fait désormais des années que j'apprends j'essaie d'apprendre cette langue et je n'arrive pourtant toujours pas à aligner deux phrases correctes. Serait-ce enfin le bout du tunnel ? 

Bonheur n°3 : Profiter de la douceur de ce mois de janvier (enfin, à Paris) pour arpenter les petites rues parisiennes. Et toujours face au soleil pour préserver ma bonne mine.

Bonheur n°4 : Profiter de la douceur de ce mois de janvier (enfin, à Paris) pour prendre des cafés en terrasse au soleil. Sérieux, c'est pas dingue ce temps (enfin, à Paris)

Bonheur n°5 : Agrémenter son café en terrasse au soleil de macarons Pierre Hermé. Vous l'aurez compris, le soleil participe beaucoup à illuminer, au sens figuré, mes journées ;)


Pour une peau et ferme tonique, suivez So Beau à Paris sur Facebook       

3 janv. 2014

Photo : Christophe Jacrot à la Galerie de l'Europe


Christophe Jacrot est un photographe français connu pour son travail sur les intempéries en ville. Sous la pluie ou sous la neige, à Paris, Londres ou Hong-Kong, il photographie la ville comme personne. 

En octobre 2012, lorsqu'il apprend que l'ouragan Sandy menace la côte Est des États-Unis, il prend l'avion pour New-York. A son arrivée, la ville est plongée dans le noir. Cette vision rare de New York éclairée à la bougie, aux lampes de poche des piétons et phares des voitures est actuellement exposée à la Galerie de l'Europe à Saint-Germain des Prés. Et c'est beau !